Spécialiste du crédit immobilier en ligne, nous vous offrons la possibilité de recevoir différentes offres sans vous déplacer de votre domicile.
 
 
Accueil  / Affichage des nouvelles
 
 

Acheter en viager

Pour mieux vous servir nous vous tenons au courant des actualités concernant les crédits immobiliers et les prêts immobiliers nous prenons en compte les nouvelles lois, les nouveaux amendement sur les crédits et l'immobilier en général.

http://www.wikio.fr

Mise à jour le 20/10/2015

Qu’est-ce qu’acheter en viager ?

Un achat en viager consiste à transférer un bien immobilier à Paris ou un bien immobilier à Marseille. En compensation le futur propriétaire se doit de verser une rente au vendeur jusqu’à son décès ou jusqu’au décès de la dernière personne occupant le bien (Viager sur plusieurs têtes).

 

Quel est l’intérêt pour le vendeur ?

La vente en viager permet au vendeur (souvent) retraité de profiter d’un complément de revenus. Dans certains cas il s’agit d’une véritable retraite qui lui est versée. Il s’agit d’une solution idéale pour les couples âgés sans descendances. Elle constitue un double avantage : le problème de successions est ainsi réglé et on note une nette amélioration de la qualité de vie du vendeur au quotidien.

Quel est l’intérêt pour l’acheteur ?

Pour l’acheteur, la solution viager lui permet de placer son argent et espère en faire une « bonne affaire » en acquérant le bien rapidement.

Tout ce qui concerne les réparations et entretiens courants (factures en énergie) émanant du logement ainsi que le paiement de la taxe d’habitation reste à la charge du vendeur. En revanche dans la plupart des cas, la taxe foncière revient à l’acheteur.

Quels sont les risques ?

Le contrat viager est aléatoire puisque indéniablement ce dernier dépend de la durée de vie du vendeur.  Si le versant juridique estime que le décès du vendeur était prévisible lors de la signature du contrat, ce dernier devient automatique nul. Si le vendeur vit longtemps, l’acheteur risque de payer son bien au final plus cher que s’il avait conclu une vente de manière traditionnelle via une agence immobilière par exemple. Si le futur propriétaire décède avant le vendeur, les héritiers de l’acheteur devront donc continuer à verser la rente contractuelle viagère jusqu’au décès de ce dernier.

 

 

 
   
© 2010 credits-immobilier.com Design By AGCwebdesign