Spécialiste du crédit immobilier en ligne, nous vous offrons la possibilité de recevoir différentes offres sans vous déplacer de votre domicile.
 
 
Accueil  / Outils crédit / Pourrai-je vendre le bien acquis avant d'avoir fini de rembourser mon crédit immobilier ?
 
 

comparateur de credit immobilier

Pourrai-je vendre le bien acquis avant d'avoir fini de rembourser mon crédit immobilier ?

Pourrai-je vendre le bien acquis avant d'avoir fini de rembourser mon crédit immobilier ?

Pour répondre a cette question, oui en effet cela est possible. Vous pouvez vendre votre bien acquis avant d'avoir fini votre remboursement de crédit immobilier. Cela étant dit, plusieurs obstacles se présenteront à vous. Entre autres, vous devrez rembourser votre emprunt et payer des pénalités de remboursement .

Evaluer votre capacité d'achat en moin de 2 minutes.

Les pénalités de remboursement anticipé. ( IRA)


Elles peuvent aller jusqu'à 3% du capital restant à rembourser. En général, les pénalités de remboursement dans le cas d'un prêt à taux fixe que dans le cas d'un prêt à taux révisable sont plus élevées.
D'autre part, si votre emprunt a été garanti par une hypothèque, vous devrez vous acquitter des frais de mainlevée.
Si vous ne pensez pas garder votre logement encore longtemps, il vaut mieux opter pour la caution plutôt que l'hypothèque. Dans un autre cas, si vous quittez votre logement pour en acheter un nouveau, certains de vos crédits peuvent, avec l'accord de la banque, être transférés pour financer votre nouvelle acquisition. Ils conserveront leurs caractéristiques d'origine et vous continuerez à régler, comme aujourd'hui, leurs mensualités jusqu'à la dernière échéance.


Néanmoins, le transfert n'est autorisé si votre nouvelle demeure reste votre résidence principale et que les deux opérations - revente de la première et achat de la seconde - se déroulent "à bref intervalle". Même condition pour les prêts d'épargne logement : pas plus de six mois entre vente et achat.
Dans certains cas, souscrire un prêt supplémentaire est la meilleures de choses à faire. Si le contrat ouvre cette possibilité, conserver le vôtre est avantageux s'il offre un taux plus favorable que ceux des nouveaux crédits. Car souvent le produit de la revente de l'ancien logement et le transfert du crédit ne suffisent pas pour financer une nouvelle acquisition. Ce qui vous conduit à souscrire, dans la limite de vos capacités de remboursement, un prêt supplémentaire.


Mais si vous estimez que les taux de vos prêts en cours ne sont pas très avantageux, vous préférerez sans doute les rembourser par anticipation et obtenir un nouveau crédit, une mensualité et une durée de remboursement mieux adaptés.


En ce qui concerne la caution ou l'hypothèque, si vous les remboursez par anticipation, elle prendra fin. À cette occasion, certains organismes reversent quelques semaines plus tard une partie de la somme réglée au départ pour bénéficier de leurs services. Si vous transférez vos crédits sur un nouveau logement, la caution peut en revanche être maintenue. Si vous souscrivez un prêt supplémentaire pour financer l'achat, la banque peut demander
pour celui-ci une garantie complémentaire.


Si vous avez préféré garantir le prêt par une hypothèque (ou un privilège de prêteur de deniers), le notaire devra demander la levée de celle-ci, ce qui entraînera des frais. Dans ce cas, une caution ou une nouvelle hypothèque sera probablement demandée pour les anciens prêts transférés.